PROJET EUROPEEN SE CANTO PHASE 2

PROJET EUROPEEN SE CANTO PHASE 2

« SE CANTO »

Quel beau nom pour un projet européen transpyrénéen.

En effet, un groupement associatif du Nord Toulousain « socios » en espagnol, (C.B.E. de Bessières, la commune de Pechbonnieu, le Lycée l’Oustal de Montastruc et la Fondation Marie-Louise) et un regroupement espagnol (La Comarca de los Monegros, la faculté de Saragosse et l’association ATADES Huesca) ont scellé un projet européen pour les trois ans à venir.

Marie-Louise a par nature une relation étroite avec l’association ATADES Huesca qui regroupe plus de 500 personnes en situation de handicap.

C’est donc le plus naturellement du monde que les échanges ont commencé entre les deux associations. Ce jeudi, pas moins de 11 délégués espagnols étaient les invités de la Fondation Marie-Louise.

Claude Giusti et Henri Borrull sont les deux chevilles ouvrières de ce projet, côté Marie-Louise. Ils font un travail remarquable qui est une raison de ce succès. Ce jeudi dernier, après une séance plénière dans les deux langues, (ce qui donne beaucoup d’exotisme aux échanges), et afin de travailler le fond du projet, quatre ateliers se sont mis en place dans lesquels chaque représentant professionnel des deux associations a mis un plan de formation et de rencontres en place.

Ces ateliers avaient pour thème (Direction-Médical-Educatif-Projet inclusion dans la société civile) une réunion de synthèse clôtura la journée où le  projet de rencontre a été établi entre les directeurs français et leurs homologues espagnols de ATADES Huesca les 2, 3,4 et 5 juillet à Huesca.

Le lendemain nous sommes passés aux travaux pratiques en visitant tous les établissements de la Fondation, un grand merci aux directeurs et à leurs équipes pour la qualité de l’accueil et la profondeur du travail.

Pour terminer cette première rencontre avec nos amis espagnols, la soirée continua au « Bascala » afin d’écouter le concert de Nadau, qui dans sa langue occitane, une fois encore, mélangea les deux cultures.

Le challenge est parti. Vive l’Europe et surtout vive les échanges professionnels entre les deux équipes.

ROUS Claude

 

Après le mardi 13/03 à Sariñena (Province de l’Aragon en Espagne) et, avec toujours à la manœuvre pour les sujets MARIE-LOUISE du projet SE CANTO nos technocrates à nous Henri BOURRULL (père de résident) et Claude GUISTI (bénévole), se tenait le 10/04 la deuxième phase du lancement officiel des thématiques de travail du projet. Tel est le cadre qu’impose l’Europe dans les projets FEDER ( Fonds Européens de Développement Economique et Régional). La cérémonie était conjointement organisée par le comité du bassin d’emplois du Nord-Est toulousain et la commune de PECHBONNIEU.

Pour la FONDATION MARIE-LOUISE et son président C. ROUS, c’était l’occasion de rappeler l’importance du projet et des sujets qu’il porte pour l’inclusion des personnes différentes. « Cette rencontre avec le monde du médico-social espagnol est une opportunité d’aller confronter nos organisations, d’aller y chercher de bonnes pratiques ». Comme à son habitude, c’est pied au plancher qu’il entamait les discussions avec son homologue de l’association partenaire ATADES. Rendez-vous était pris pour les 19/04 et 20/04, l’histoire pouvait débuter…

CAMBON David

Lire plus

UNE VOITURE POUR UN SOURIRE

Ce dimanche 08/04, les belles mécaniques s’étaient mises sur leurs 31 pour les résidents de MARIE-LOUISE. Le temps pluvieux, je ne l’évoquerai même pas. Nous avons assisté à un phénomène climatique localisé sur GRATENTOUR. La chaleur humaine, l’implication et la générosité de l’équipe d’organisation ont littéralement fait s’évaporer les gouttes de pluie. Personne n’a remarqué les caprices du ciel. Comment est-ce possible ? La recette selon TOP CHEF…

Prenez une « CATHOU » (30 ans de service et d’engagement au sein de la MAS GRATENTOUR), vous y ajoutez son fils MATHIEU AOP élevé dans le monde du handicap et fan de bolides en tous genres. A feu doux, vous les laissez passez quelques coups de fils et mails. Laissez mijoter et le jour J, c’est une équipe de copains à l’organisation millimétrée (tee-shirt jaune sur les photos), un groupe d’étudiants à l’influence bretonne (crêpes), des exposants et leurs bijoux venus de partout (Charente et Indre notamment) et la VIP de service, tout droit sorti des circuits : la SIN CAR. Notez aussi, que ces personnes sont venues à leurs frais, pour les petits comme ils disent. Si je vous dis qu’ils ont aussi payé leurs droits d’entrée toujours pour les petits, respect tout simplement.

Clou de l’après-midi, une symphonie de bruits de moteurs 4,6 et 8 cylindres, pots d’échappement réglementaires bien entendu…puis vint la remise des prix. Le vainqueur du concours de la plus belle voiture dira « c’est le plus trophée que je n’ai jamais gagné ! » Normal, ce sont nos résidents qui les ont confectionnés. A l’année prochaine…

 

CAMBON David

Lire plus

Hommage à Mady de la Giraudière

Souvenez vous ce samedi 23 mai 1987 madame Marie Louise Sicard posait la première pierre de la Maison d’Accueil Spécialisée de Gratentour, aidée pour cela par notre Marraine Mady de la Giraudière.

Cet instant reste gravé dans nos mémoires car il est majeur pour notre histoire et concrétisait en somme tous les efforts de notre jeune Association.

Aujourd’hui samedi 24 février notre Marraine nous a quitté pour rejoindre dans son au delà tous ses proches, ses êtres chers et très certainement Marie Louise. Nous garderons précieusement son souvenir avec sa magnifique peinture naïve retraçant nos 30 ans d’existence dévoilée pour notre soirée du 30ème anniversaire de l’Association.

Mady, vous nous laissez sur le chevalet de vos souvenirs la toile blanche de votre absence.

A notre tour de peindre les mots et les qualificatifs qui vous caractérisaient:

Générosité, Passion, Amour, et Gentillesse.

Vous resterez au fond de nous, notre Amie, notre Artiste, et notre généreuse Marraine.

A Dieu  Madame de la Giraudière ! merci Mady.

Gilbert Marcérou

 

Lire plus

Marie-Louise à l’heure européenne

SE CANTO est un verbe occitan mais aussi le nom d’un projet de coopération transfrontalière avec l’Espagne. N’ayez craintes, j’arrête là le langage technocratique. Que vient faire Marie-Louise dans un schéma européen ? Ce qu’elle a toujours su faire, c’est-à-dire créer du lien entre les personnes pour porter des projets teintés d’humanisme.
Le mardi 13/03 à Sariñena (Province de l’Aragon en Espagne) Henri BOURRULL (père de résident) et Claude GUISTI (bénévole) ont signé, au nom de la Fondation Marie-Louise, le protocole officialisant le lancement de la partie concrète du projet. Ce jalon important vient récompenser un long mais nécessaire travail collectif visant à structurer la relation avec l’ensemble des partenaires du projet.
Concrètement, en partenariat avec l’association ATADES (gestion d’établissements du médico-social espagnol), ce sont trois thèmes de travail qui ont été choisis : échanges pluridisciplinaires de « bonnes pratiques » entre structures, organisation de groupes de parole pour les familles ( Alzheimer notamment), rôle et influence des parents au sein de la gouvernance.
CAMBON David

cliquez pour voir l’article de LA DEPECHE

Lire plus

LE RUGBY A DU COEUR

Par un beau dimanche de Mars, le club de rugby à XV « Vallée du Girou » et l’association « Rugby du monde » nous avaient invités à un « brunch » dans les salons feutrés de la Vallée du Girou à Pechbonnieu.

Les dirigeants et professionnels de l’association RESO étaient également présents. Cette manifestation très conviviale est la preuve des excellentes relations qu’ont les différents établissements médico-sociaux du canton.

Il est à noter la totale convergence des directeurs pour des actions communes. Franck Mondon, le Président de la Vallée du Girou Rugby, dans un mot d’accueil, a mis l’accent sur l’importance des bonnes relations entre le monde du rugby et le monde médico-social.

Puis vint le moment attendu par tous, en effet le Président de Rugby du Monde et le Président de la Vallée du Girou Rugby, remirent des chèques « de très bonne facture » aux dirigeants des associations présentes. Mme Geil- Gomez, Maire de Pechbonnieu et Conseillère Départementale, Mr Savigny, maire de Montberon et Claude Calestroupat, fidèle parmi les fidèles, honoraient de leur présence ce moment fort agréable.

Mention spéciale à Jean Vincent Igarza, infatigable et merveilleux ami qui avait préparé avec ses amis ce bon moment. Qu’il en soit remercié !

 

Conclusion toute trouvée : « Le rugby a du cœur ».

Lire plus

ADISHATZ !

Une de nos marraines légendaires nous a quitté dans son Ariège natale, où elle était revenue après ses années de gloire dans le Paris des années 60 à 2000 et dans le monde.

En effet Mady de la Giraudière, peintre « naïve » reconnue mondialement, était une « Marie-Louise » de la première heure. Elle avait posé la première pierre de la MAS de Gratentour, où sa gentillesse et son éternel sourire avaient éclairé cette belle fête. Toujours fidèle, Mady était toujours présente à toutes les manifestations de Marie-Louise.

Son retour à Lavelanet avait ravi le vice-président de la Fondation Marie-Louise, l’incontournable Gilbert Marcerou, et leurs rencontres étaient fréquentes : entre ariégeois, ils se comprenaient mieux.

Des cartes de Noel aux cartes de vœux, Mady approvisionnait la Fondation de dessins ou de peintures de qualité. Pour les 30 ans de l’Association, Mady nous avait offert un tableau de grande taille, rappelant l’histoire de Marie-Louise, ce dernier trône dans la salle du Conseil d’Administration de la Fondation.

Mady était donc un lien permanent avec la Fondation, sa disparition nous laisse un grand vide, mais nous garderons à jamais le beau sourire de Mady, qui était plein de tendresse et d’humanité, qui nous confortait.

Adishatz Mady !

Lire plus

LES VŒUX AU DOMAINE « BACCHUS – CASSIN »

Petit changement dans la cérémonie des vœux à Marie-Louise, en effet toute la grande famille de la Fondation s’est déplacée dans les chais de la famille Cassin à Fronton.

Cette délocalisation crainte par les organisateurs a été un très grand succès, en effet plus de 240 personnes avaient fait le déplacement. Après une visite guidée pleine d’enrichissement, c’est dans la grande salle de réception que se déroula la fête des vœux.

Dans son mot de bienvenue, Claude Rous remercia longuement Francis Cassin et son fils, pour la générosité et la qualité de l’accueil. Puis rapidement il fit le tour des évènements de l’année écoulée et surtout, se félicita du passage d’Association en Fondation. Il mit surtout l’accent sur le travail inlassable et fiable des bénévoles qui sont toujours aussi présents, sans oublier la fiabilité des partenaires privés et institutionnels qui, par leur générosité et leur fidélité, sont les poumons financiers de la Fondation.

Quant aux parents, il leur souhaita d’être vigilants et surtout présents, afin que le souffle d’origine ne perde pas d’intensité. Profitant de ce moment convivial, Claude Rous mit à l’honneur un bénévole de la première heure, Jacques Grandvalet, qui depuis 1983 apporte ses immenses talents de technicien, on l’appelle « le Mozart des soupapes » tellement il est génial et efficace dans les quelques avaries de moteurs de la Fondation.

Cet hommage fût salué par toute l’assistance avec des applaudissements soutenus et meutés.

C’est autour de gourmandises de qualité que se termina cette belle soirée, le tout arrosé d’excellents vins du Château Cassin.

« In vino veritas »

Claude ROUS

Président Fondation Marie Louise

Lire plus

Concerto pour tronçonneuses

Ce samedi 20/01 à la ferme VIVALDI de Marie-Louise, en ces temps de tournoi des six nations de rugby, vous n’auriez pas mis un joueur anglais dehors. Néanmoins, c’est maintenant qu’il faut préparer et tailler les arbres pour le printemps. La ferme doit rester ce bel endroit hors du temps, où nos résidents viennent chercher calme et bien-être. La partition du jour : une haie de frênes jouxtant le jardin potager. Aussi, le chef d’orchestre C.ROUS et son assistant D.CONTE, avaient sonné le rappel de musiciens capables de jouer un concerto pour tronçonneuses en STHIL majeur.  Cet orchestre philarmonique d’un genre particulier, comptait une vingtaine de membres dont les inspirations étaient bonne humeur et efficacité. 13h45, l’affaire était sciée et débitée. Du coup, la fin du concert, comme il est de tradition à Marie-Louise, se terminait autour d’un bon cassoulet.

Dans la toute jeune Fondation Marie-Louise, la partition continue d’être jouée par les parents avec le soutien des bénévoles. La règle immuable, héritée de l’histoire, est érigée en dogme : « l’investissement des parents est le ciment du projet ». C’est cet engagement du quotidien qui draine vers nous ces bénévoles. Aujourd’hui ils s’appelaient Afid, Christian, Michel, Jacques, Benji et Dolly….Merci à eux

CAMBON David

Renée, Anne-Marie et Nelly

Par un samedi d’hiver, les forces vives et courageuses de Marie-Louise avaient rendez-vous à la Ferme Vivaldi afin d’éclaircir la haie qui jouxte les jardins de Marc et Hafid.

C’est dans la bonne humeur habituelle et sous les ordres de Daniel et Christian, que les tronçonneuses ont commencé leur concerto en « bois Majeur », les solistes les plus brillants étant Jean Jacques, David, Sylvain, Michel, Jean Michel que même le grand François René Duchable n’aurait pas désavoué.

Parité oblige, ces dames étaient présentes : Renée, Anne-Marie et Nelly, se mirent au diapason et œuvraient avec détermination et courage, qu’elles en soient remerciées.

Quant au Lucifer local, il avait pour nom Pierre qui à la « Johnny », alluma le feu avec une éthique écologique sans reproches. Durant cette avalanche de bonne volonté, la tâche incombée se termina rapidement et c’est autour d’une bonne table, que se termina cette matinée.

Afin de préparer au mieux la prochaine saison, ceux qui n’ont pu se joindre à nous, une nouvelle journée trimestrielle est prévue en Mai 2018. A vos agendas !

Les professionnels présents (un samedi) ont bien apprécié l’engagement de Marie-Louise et nous espèrent encore plus nombreux la prochaine fois.

 

Claude ROUS

Président Fondation Marie Louise

Lire plus