Henri Beulay en dédicace pour son livre sur Marie-Louise

Henri Beulay, ancien journaliste de La Dépêche, a dédicacé son livre “Marie-Louise et ses maisons de vie” samedi dernier 19/01, à l’espace culturel du centre Leclerc de Rouffiac-Tolosan.

Cet ouvrage a été édité par la Fondation Marie-Louise et raconte comment un groupe de parents a décidé, il y a 35 ans, de construire une maison pour leurs enfants polyhandicapés. Depuis, Marie-Louise a construit cinq autres établissements dans le Nord-Est toulousain. Ce livre n’est pas diffusé dans le circuit commercial habituel car une Fondation d’utilité publique ne peut pas faire d’opération commerciale. Toutefois, il est vendu au prix de 20€ sous forme d’un don à la Fondation. Cette dédicace permettra de toucher des lecteurs qui deviendront peut-être demain des donateurs.

“Pionniers pour la construction d’une Maison d’Accueil Spécialisée dédiée aux poly handicapés, les Marie-Louisiens ne se sont pas bornés à offrir un toit à leurs “grands enfants”, ils ont appréhendé les exigences du vieillissement des résidents puis fait face à ce qui allait devenir deux grandes causes nationales : l’autisme et la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, la Fondation Marie-Louise gère six établissements, tous concentrés dans le Nord toulousain, qui accueillent 275 personnes. Cette PME de près de 300 emplois est la plus importante de la région dans le secteur médico-social.” explique Henri Beulay.

C’est une figure du Nord-Est toulousain, Claude Rous, qui a été le déclencheur de l’aventure Marie-Louise, lorsqu’en 1982 jeune kiné, il réagit devant la situation de sa fille Anne, 8 ans, quadriplégique, qui était scolarisée dans une classe inadaptée à son handicap. “Petit fils de Marie-Louise Sicard, Claude Rous a mobilisé les premières familles à Gratentour, remué les esprits, convaincu l’acteur Lino Ventura d’apporter une aide matérielle. Il a été le porte-parole à la fois passionné et modeste qui a touché maints auditoires y compris dans les hautes sphères du monde économique. Président depuis près de 30 ans de l’association Marie-Louise et désormais de la Fondation du même nom, il incarne la générosité qui est imprimée dans l’ADN des Marie-Louisiens”, rappelle Henri Beulay.

 

L’ouvrage est donc bâti pour raconter l’histoire vivante de “Marie-Louise”. “À chaque étape, je fais place à des voix de chair qui témoignent”, fait remarquer l’auteur, qui ajoute “j’ai choisi de présenter chacune de ces Maisons de vie qui ne sont ouvertes qu’aux seules familles et accompagnants”. Mais, dit-il, “ce livre ne doit pas être lu seulement comme une “success story” qui fait chaud au cœur avant d’être rangé dans le rayon des bons sentiments. Car il reste tant de défis à relever pour les générations actuelles de Marie-Louisiens face à l’accroissement du nombre de personnes touchées par le handicap et les effets du vieillissement ! Pour celles-ci, un demain souhaitable doit être écrit dans la pierre”.